Office de Tourisme de Livarot (Calvados)

Accueil Histoire Patrimoine et Terroir Visitez Livarot et son Canton Activités et Loisirs

 

Poèmes

 

AVEC MAIT'JULES

Si fine goule tu viendras
A Livarot certainement.
Nos bons produits achèteras
Car tous réputés succulents.
Tripes primées apprécieras
Et cochonaille mêmement.
Pain Brié, Viande aimeras
Ainsi que le Cidre gouleyant
Crême, Beurre estimerasspecial-affineur2.jpg (3779 bytes)
                        Ainsi que Bourdin croustillant.
                        Comme dessert tu choisiras
                         Des fromages évidemment.
                      Le Livarot préfèreras
                             "Roi des Fromages" sûrement.
     Notre Calva exigeras
Pour déguster en "Trou Normand".
Tes amis ravitailleras
Qu'ils soient gourmets ou bien gourmands
De nos commerçants jugeras
L'excellent accueil souriant.
C. Lambert

Poèmes et Chansons composés en l'honneur des 21 Fromages de Normandie à l'occasion de la Fête du Ventre de Rouen 1933.
(extraits)

Les Fromages Normands:

Les vrais amateurs de bon bère 
Pour le Livarot ont du bec,   
Mais vident aussi bien leur verre   
Sur la Trappe de Briquebec.   
L'Excelsior et le Maromme   
Ont bien aussi leurs agréments.   
Le Moncarré corse la pomme.   
Amis, chantons les fromages normands !    
        R. Girardeau                             


Ballade (si j'ose dire) des bons
Fromages de chez nous :
 
                                                                                    
Monselet - ah ! le friand bec
   Et combien j'aime son langage ! -
N'eut pas donné même un kopeck    

Du plus fin repas sans fromage…
Au fromage, je rends hommage,
Mais je prétends que, pour mon goût,
Il n'est - ils règnent sans partage -
Bons fromages que de chez nous ! …
Arrosé d'un "beire" un peu sec,
Le Camembert séduit le sage,  
Mais La Trappe de Briquebec,
L'Isigny ont tous les suffrages,  
Et toi, qu'on salue au passage,  
Livarot odorant et roux ! …,  
Mais peut-on voir, où qu'on voyage,
Bons fromages que de chez nous ?
Fromages turcs, auvergnats, grecs,
Hollandais, au joufflu visage,
Bondon, Pommel vous font échec,
Le Petit Cœur vous porte ombrage !
Bondart, Pont-l'Évêque (j'enrage
De ne pouvoir les nommer tous)
Il n'est, clamons-le sans ambages,
Bons fromages que de chez nous !
Octobre 1933 Georges Laisney

Fromages normands:

Le Rouy fraternise avecque
L'Isigny et le Pont-l'Évêque,
Et chacun est une œuvre d'art;
Mais je signerais un faux chèque
Pour avoir Bondon ou Bondart …
De vos effluves délectables,
Dès que vous embaumez nos tables,
- Livarot, Maromme, Lisieux -
Les dégustateurs véritables
Hument l'air en fermant les yeux.
Pourtant, sans causer de dommages
Aux autres, si dignes d'hommages,
Gourmet, souviens-toi (remember !)
Que le monarque des fromages
C'est notre ancestral Camembert ! …
Hugues Delorme


Vive le Fromage, Fruit du Terroir:


 Bondon, d'mi-sel ou p'tit Gervais,
Suiss', Pommel, Trouvill' ou Bricq'bet,
Fromag' au foin ou d'Neufchâtel,
Aveuc l'coup d'beir, la vie est bell' !
L'Livarot va toujou' d' l'avant,
Il est d' la rach' des gas normands.
Si la providench' l'avantag',
Ch'est à l'honneu' d'moussieu fromag'.
Thanase Pèqueu (Gabriel Benoist)

 

livarot2.jpg (3280 bytes)

 



Les 21 Fromages:

Au Camembert revient de la pomme.
Le Pont-l'Évêque est séduisant.
Le Livarot, coulant en somme,
Garde pour lui maint partisan.
Le Petit-Gervais se bécote.
Avec du sucre préparé.
Le Neufchâtel qui s'asticote
S'avère en bondart préféré.
Les fromages de Normandie,
Je vous le dis sans hésiter,
Ne craignent nulle parodie :
"Les goûter, c'est les adopter."
Le chester a certain arôme
(Ne chagrinons pas les Anglais),
Mais c'est au pays de la pomme
Que les fromages sont complets.
Albert Pruvost


A la gloire des Fromages Normands:


Pour la fête des bedons,
Ventres et tripailles,
Après canards et dindons
Et moultes volailles,
Voici "bides et bidons"
Boyaux en ripailles,
Le défilé des from'tons :
Bouquets des godailles …
Comme il faut des panthéons
A nos boustifailles,
Deux Notre-Dames y sont
Et "Dieu des gogailles"
Le Providence, très rond,
Etale sa taille
Près du Pont-l'Évêque dont
La peau fait écaille.
Près d'eux marchent, pudibonds,
"Plus humbles prétrailles",
Le Bondart, le Triple Bond',
Aux duvets de cailles.
Puis, pèlerins sans bâtons,
Loin de leurs murailles,
Les Lisieux "très chérons"
Font leurs Thérésailles.
Enfin paraît un baron
De la Fromageaille,
"Normand à peau de huron,
Couleur de rousaille",
C'est le Livarot, luron
Sans peur des entailles,
Narguant la tranche de plomb
Des couteaux ferraille.
Mais, "prince des gueuletons,
Rois des victuailles",
Courant comme aux marathons
Aux prix des gorgeailles,
Près d'un bourgogne en renom
(Ou gros cidre-paille),
Le Camembert, "roi du nom",
Entre à la bataille …
Octobre 1933 Jean d'Arvor


Vers, en guise d'ode pour les 21 Fromages
(en reconnaissance… du ventre):


Fascinateurs ! ô ! vingt et un fromages,
Être ? Voyons, c'est pour notre odorat
Tout un amour. - Eclectiques hommages, -
Eh ! oui ! fallait que l'on vous adorât.
De Normandie, il fallait, gastronomes
Un jour, que sans… "Hayons", joli monôme,
Vinssent "Lisieux", "Camembert" si puissant
En lui, "qu'il coule et nous pensons" : on l'aime!
Neufchâtels, tous, "Livarot" où l'on sent
Toujours le…au-delà…"Suisse" et les "Crèmes"
Rêvant "Demi-Sel", nos "Dame de Car…
Entan", "de Grâce" et "Pont-l'Évêque" en char.
                                   A. Pierre-Pani

 

le-grain-dorge2.jpg (3357 bytes)